Extraction dentaire. Motifs, Douleur, Recommandations après l’extraction

Extraction de la dent, douleour

Extraction de la dent est une procédure qui consiste à extraire la dent malade qui ne peut pas être traitée par d’autres méthodes conservatrices, ainsi on évite de possibles infections graves.

L’extraction dentaire peut être simple ou chirurgicale. La procédure la plus utilisée pour l’extraction dentaire est l’extraction simple. Si on constate que la force excessive est nécessaire pour obtenir l’extraction ou manque une partie substantielle de la couronne dentaire et l’accès a la racine devient difficile, alors on recommande l’extraction chirurgicale de la dent.

Motifs pour l’extraction dentaire

Il y a plusieursmotifs pour lesquels on recommande l’extraction d’une dent, voici quelques-uns d’entre eux cités ci-dessous:

  1.  Dents cassées, fracturées, rompues, affectées par des  caries qui ne peuvent pas être reconstruites;
  2. En cas de parodontite avancée, des kystes, de sinusite compliquée;
  3. Les dents sont mal positionnées ou mal tournées et ne peuvent pas être récupérées grâce à des techniques orthodontiques;
  4. Les dents incluses;
  5. Extractions des dents à des fins orthodontiques.

Lorsque la dent est malade, a une carie profonde ou est irréversiblement endommagée et ne peut être guérie on procède a l’extraction dentaire. L’extraction de la dent empêche la diffusion de l’infection à d’autres dents et à tout l’organisme, prévient la perte osseuse, le développement et l’aggravation de la maladie parodontale. Les dents produisent souvent une série de problèmes dans le développement propre et harmonieux des dents. L’extraction de la dent incluse peut prévenir l’infection, la destruction de l’os et des dents adjacents.

L’extraction des dents est une méthode utile aussi a des fins orthodontiques car elle offre la possibilité de faire plus de place sur l’arcade pour la position des dents avec des conséquences graves dans le développement de l’occlusion, la mastication et la déglutition.

Méthodes chirurgicales pour retarder l’extraction dentaire

Dans les cas où les caractéristiques anatomiques ou d’autres processus pathologiques permettent, les dentistes peuvent utiliser les  méthodes chirurgicales auxiliaires suivantes pour prolonger la vie de la dent naturelle et de retarder l’extraction dentaire:

  1. Curetage périapical – c’est une procédure chirurgicale endodontique par laquelle on supprime le tissus infecté de la région périapicale (autour de la pointe de la racine de la dent);
  2. Résection apicale (apicectomie) – suppose l’élimination chirurgicale de l’apex (la partie finale de la racine d’une dent) et le tissu osseux infecté;
  3. Amputation radiculaire – consiste dans la suppression d’une ou plusieurs racines d’une dent  qui a plus d’une racine laissant seulement la partie de la couronne qui correspond à la même racine.

Douleurs et recommandations après l’extraction des dents

Personne n’aime les extractions dentaires car elles provoquent de douleur. Mais les nouvelles découvertes dans la médecine dentaire ont facilité ce processus, réussissant à réduire la douleur et l’inconfort qui étaient autrefois très répandus. Maintenant, les médecins utilisent de l’anesthésie qui fait l’extraction plus confortable  en éliminant ou au moins réduisant la douleur et l’anxiété du patient.
Pour ne pas avoir de douleur ou d’inconfort après une extraction dentaire, vous devez suivre toutes les recommandations du dentiste, certaines d’entre elles sont les suivantes:

  1. Tout d’abord, vous devez maintenir une pression constante sur la blessure avec une gaze pour arrêter l’hémorragie. Pendant 30 minutes la gaze doit être maintenue à la place de l’extraction de la dent afin de faciliter la coagulation. Les compresses froides et des sacs de glace peuvent être utiles.
  2.  Quelques jours après l’extraction de la dent il faut éviter la consommation des aliments durs, trop chauds ou trop froids. De cette façon, on réduit la possibilité de causer des lésions à la place de l’extraction de la dent.
  3. Après l’extraction de la dent il est conseillé de prendre des analgésiques et des anti-inflammatoires immédiatement après l’intervention, car vous pouvez avoir des douleurs ou des inconforts après que l’effet de l’anesthésie va passer. Dans de tels cas (par exemple quand l’extraction d’une dent compliquée a été faite), le médecin peut prescrire des antibiotiques.
  4. Ne pas mâcher, ne pas rincer et ne pas toucher directement avec la brosse à la place de l’extraction au moins 24-48 heures, parce que vous pouvez blesser ou casser les points de suture.
  5. Il est important de ne pas fumer au moins 24 heures après que l’extraction dentaire a été effectuée, parce que la fumée augmente le risque d’hémorragie et fait que la guérison soit en retard.

Les conséquences possibles de l’extraction des dents:

  1. Après l’extraction de la dent c’est normal d’avoir du saignement et du gonflement. Si 4-6 heures après l’intervention chirurgicale, le saignement ne cesse pas, vous devez immédiatement contacter votre dentiste ou demander de l’aide dans les situations d’urgence.
  2. Le gonflement atteint un maximum 24 heures après l’intervention et peut durer jusqu’à une semaine après l’intervention. Il peut être soulagé avec des paquets de glace sur la joue de la part de l’extraction pendant 20 minutes, d’une heure à l’autre.
  3. Parfois, le patient sent mal quand il ouvre la bouche. Cela est dû à des spasmes musculaires et trismus (impossibilité d’ouvrir complètement la bouche), mais cet état disparaît après quelques jours.

Contre-indications pour l’extraction dentaire

Dans certaines situations, les extractions dentaires doivent être temporairement retardées à cause des circonstances défavorables, afin d’obtenir les conditions pour l’intervention. Ces situations sont les suivantes:

  1. Processus inflammatoires aigues dues aux dents malades, car dans cette situation, le corps crée une barrière biologique entre la source  d’infection et le reste du corps, et l’extraction d’une dent va préjudicier cette barrière;
  2. Dans la sinusite aiguë rhinogène, l’extraction dentaire est retardée jusqu’au moment où l’inflammation diminue l’intensité;
  3. Dans le cas de la stomatite (maladie de la cavité buccale), car cette maladie de la bouche a une autre concentration de microbes qui peuvent pénétrer dans l’organisme par une blessure après l’extraction dentaire ;
  4. A l’infarctus du myocarde l’extraction dentaire est contrindiquée pendant 6-12 mois après l’apparition de l’infarctus
  5. Leucémie aigue;
  6. L’extraction de la dent est interdite aux femmes enceintes au premier et au troisième trimestre
  7. Certains traitements suivis par les patients comme les traitements anticoagulants, la chimiothérapie, la radiothérapie.

Avant d’extraire la dent, on va peser les avantages et les désavantages de l’intervention. Si l’extraction de la dent est inévitable c’est nécessaire de connaître l’importance de la substitution des dents manquantes. Car les dents restantes commencent à migrer pour remplir l’espace vide qui dérive de l’extraction de la dent. Ce deplacement peut provoquer une morsure vicieuse qui au fil du temps peut causer des problèmes à la mâchoire. Pour les dents déplacées l’hygiène peut devenir problématique c’est pourquoi elles sont plus sensibles aux maladies des gencives, a la carie et ainsi augmente le risque de leur perte. C’est pourquoi, il est essentiel de remplacer les dents manquantes par des bridges, des prothèses ou des implants dentaires.